Parlons de Lombo-sciatiques

Parlons de Lombo-sciatiques

Ostéophytes

 

Voir aussi Becs de perroquet dans la catégorie PATHOLOGIE.

 

 

 

 

Ostéophytes (radiographie)

 

 

 

 

 

   Ostéophyte inter-vertêbral

 

 

 

 

 

 

 

 Un ostéophyte est une excroissance osseuse souvent désignée par le terme de ''bec de perroquet''.

 

Les osthéophytes se développent au niveau des articulations ou ils affectent la base des ligaments ( la zone d' attache du ligament et de l'os).

Les tissus composant les ostéophytes sont des cellules osseuses immatures.

En se dévelloppant, il vont coloniser le périoste et provoquer la destruction du cartilage.

Lorsque les ostéophytes sont développés au point d'entraver le mouvement articulaire, on parle d' ostéophytose .

On peut retrouver des ostéophytes au niveau de n'importe quelle articulation du corps, même sur la colonne vertêbrale.

 

 

Les ostéophytes sont le résultat de l'arthrose (affection dégénérative des articulations) et sont responsables de la déformation des articulations et de l'impotence fonctionnelle (difficulté à effectuer certains mouvements).

 

Les ostéophytes sont le résultat d'une ossification sur l'extérieur de l'os.
La production osseuse se fait aux dépens du périoste. Le périoste est la membrane de nature fibreuse et de coloration blanchâtre qui entoure les os en les recouvrant à la manière d'une gaine, sauf la surface en contact dans les articulations. Le périoste joue un rôle de premier plan dans leur vascularisation et leur croissance, notamment en épaisseur, mais également dans la répartition osseuse si nécessaire, et transmet les phénomènes douloureux.

La localisation des ostéophytes se fait le plus souvent en bordure de l'articulation malade ou d'une ostéite (inflammation du tissu osseux lui-même).

L'ostéophyte serait sans doute également le résultat de l'envahissement progressif par le tissu osseux d'un ligament à l'endroit de son insertion (attache au niveau de l'os).

Enfin, l'ostéophyte est le résultat d'une ossification du cartilage. Certains auteurs pensent que leur taille serait inversement proportionnelle à la rapidité de destruction des cartilages.
Le terme d'ostéophytose est utilisé à propos d'une articulation sur laquelle se constituent des ostéophytes.

Symptômes

 

Douleurs lentement progressives, parfois importantes, pouvant devenir invalidantes, finissant par empêcher les mouvements ou la marche quand l'ostéophyte se situe sous le calcanéum par exemple
déformation avec apparition d'un bec de perroquet visible suivant la localisation de l'ostéophyte. À la base du calcanéum, il est visible à la radiographie du pied de profil. Au niveau de la colonne vertébrale, il est mis en évidence par la radiographie du rachis dans son ensemble de face.

 

La plupart des ostéophytes ne provoque aucun signe ou symptôme.Souvent, vous ne réalisez même pas que vous avez des ostéophytes jusqu’à ce qu’une radio pour une autre condition révèle les excroissances.Dans certains cas, cependant, les ostéophytes peuvent causer des douleurs et une perte de mouvement de vos articulations.

 

Les symptômes spécifiques dépendent de l’endroit où les ostéophytes sont situés. Voici quelques exemples:

  • Du genou. Des ostéophytes dans votre genou, il peut être pénible à étendre et plier la jambe. Les excroissances osseuses peuvent emp^cher le bon fonctionnement du genou.
  • La colonne vertébrale. Des ostéophytes sur vos vertèbres peuvent rétrécir l’espace qui contient la moelle épinière. Ces ostéophytes peuvent pincer la moelle épinière ou les racines nerveuses et peut parfois entraîner une faiblesse ou un engourdissement des bras ou des jambes.
  • Hanche. des ostéophytes peuvent rendre pénible de se déplacer, bien que la douleur est parfois appelée vers  le bas à votre genou.En fonction de leur position, les ostéophytes peuvent également réduire l’amplitude de mouvement dans votre articulation de la hanche.
  • Épaule. Des ostéophytes peuvent se frotter sur votre coiffe des rotateurs, un groupe de muscles et les tendons qui aident à contrôler vos mouvements de l’épaule. Cela peut provoquer un gonflement (tendinite) et les larmes de votre coiffe des rotateurs.
  • Doigts. Des ostéophytes qui apparaissent comme des mottes dures sous la peau, des ostéophytes peuvent rendre les articulations de vos doigts noueux à regarder.

 

Quand consulter un médecin?

 

 

 

Prendre rendez-vous avec votre médecin si vous avez des douleurs ou un gonflement d’un ou de plusieurs articulations ou si vous avez des difficultés à bouger l’articulation. Un traitement précoce peut aider à prévenir ou ralentir davantage les lésions articulaires.

 

 

Diagnostic


Examen du mouvement des articulations. La présentation clinique de l'ostéophytose est facilement confondue avec d'autres pathologies ( arthrose, arthrite, capsulite ,etc).

 

Imagerie : seuls des examens d'imagerie médicale ( radiographie) permettent de verifier la présence d'ostéophytes. Les ostéophytes ne sont pas atteignable par la palpation.

 

 

 

 

Causes

 

L'arthrite et l’arthrose sont la cause la plus fréquente d’ostéophyte. Comme l’arthrose décompose le cartilage amortissant les extrémités de vos os, votre corps tente de réparer la perte par la création d’ostéophyte à proximité de la zone endommagée.

 

Complications

 

Les ostéophytes peuvent se détacher, et devenir ce que les médecins appellent des corps flottants. Souvent les ostéophytes qui sont devenus des corps flottants vont flotter dans votre corps ou s’incruster dans le revêtement de l’articulation (synoviale).

Ces corps étrangers peuvent dériver dans les zones situées entre les os qui composent votre corps, provoquant le blocage intermittent ,une sensation que quelque chose vous empêche de bouger l’articulation. Ce blocage conjoint peut aller et venir comme les corps étrangers se déplacent.

 

 

Traitements et médicaments

 

Si vos ostéophytes sont à l’origine des douleurs, votre médecin peut recommander des analgésiques en vente libre, tels que l’ibuprofène (Advil, Motrin et autres) ou le naproxène (Aleve, autres). Les ostéophytes qui limitent l’amplitude des mouvements ou appuyent sur les nerfs peut nécessiter l’ablation chirurgicale.

 

  • Anti-inflammatoires.
  • Antalgiques (médicaments antidouleurs).
  • Chaussures avec semelles adaptées (comportant un trou pour empêcher l'appui sur l'épine calcanéenne).
  • Mésothérapie sans utilisation de corticoïdes. La mésothérapie doit être effectuée très rapidement à l'aide d'une aiguille courte, en piquant sur les cotés du talon et jamais sur la plante du pied. En effet, cette zone est particulièrement sensible.
  • Dans certains cas, nécessité d'utiliser une radiothérapie adaptée (utilisation de petites doses de rayons X à but anti-inflammatoire).
  • La cure chirurgicale est parfois nécessaire quand l'épine calcanéenne est très invalidante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                       Source Vulgaris-médical , Medsource.fr
             

 



08/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres